Luc 17, 20-25. Quand viendra le Royaume de Dieu ?

Publié par
Jésus, enseignement
Jésus enseignant

Contexte et personnages

Jésus, les pharisiens et ses disciples. Jésus est en route vers Jérusalem où il y vivra sa passion. Enseignements encore. Il a enseigné ce que doit être notre conduite individuelle : éthique, obéissance, humilité, foi, action de grâce. Là, il nous introduit dans le moment du royaume de Dieu et l’Église catholique nous propose le texte, en méditation, ce jour 16 novembre 2017.

Commentaire

À la question des pharisiens sur le moment de l’avènement du royaume de Dieu, Jésus donne deux réponses, la mauvaise et la bonne. La bonne réponse est « Car voici que le Royaume de Dieu est au milieu de vous. » Souvenons-nous que les pharisiens raillaient et rejetaient Jésus et que Jésus les avait dénoncés aux foules. Une façon pour Jésus de leur montrer qu’ils étaient divisés en eux-mêmes : vous vous intéressez au royaume mais pas au roi ; si le roi est là déjà sous vos yeux, c’est que le royaume est bien au milieu de vous !

Aux disciples, témoins oculaires de la vie de Jésus, il éveille leur conscience sur le fait qu’ils ont reçu la meilleure part ; afin qu’ils exercent leur vigilance en ne courant pas dans tous les sens, à l’annonce du Jour. Comme pour leur dire : vous êtes déjà outillés, le roi que les pharisiens refusent de voir, vous l’avez avec vous, pas de panique !

Les baptisés, les chrétiens que nous sommes, sommes, non pas dans notre essence mais dans notre existence, tout à la fois disciples et pharisiens. Les deux réponses peuvent être combinées en vue de notre perfection.

Nous avons reçu la meilleure part avec notre baptême. Engagés avec Jésus par le baptême, nous ne nous rendons pas toujours compte que le royaume est au milieu de nous. Il ne nous reste plus qu’à changer notre regard, qu’à ouvrir les yeux, Dieu notre Père, en aimant Ton monde c’est-à-dire Toi et notre prochain. Seigneur Jésus, conduis-nous !

Aimer son prochain : plus d’attention, plus d’assistance, pas de médisance, réfléchir avec amour, etc. Faisons cela chaque fois et nous ressentirons la joie du bon samaritain, la joie du négociant qui a trouvé la fine perle, la joie de la femme qui a enfoui du levain dans sa farine jusqu’à ce que la pâte lève, la joie de celui qui a planté le grain de sénevé devenu arbre et abri…

Bonne route !

Texte de l’évangile : Luc 17, 20-25

« Les Pharisiens lui ayant demandé quand viendrait le Royaume de Dieu, il leur répondit : « La venue du Royaume de Dieu ne se laisse pas observer, et l’on ne dira pas : Voici : il est ici! ou bien: il est là! Car voici que le Royaume de Dieu est au milieu de vous. »

« Il dit encore aux disciples : « Viendront des jours où vous désirerez voir un seul des jours du Fils de l’homme, et vous ne le verrez pas. On vous dira : Le voilà ! Le voici ! N’y allez pas, n’y courez pas. Comme l’éclair en effet, jaillissant d’un point du ciel, resplendit jusqu’à l’autre, ainsi en sera-t-il du Fils de l’homme lors de son Jour. Mais il faut d’abord qu’il souffre beaucoup et qu’il soit rejeté par cette génération. »

Cotonou, le 16 novembre 2017

Elvire VIGNON, Avocate honoraire, Arbitre et Médiatrice

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s