Choisis la vie !

Publié par

À l’évidence, ce n’est pas l’importance du capital initial qui détermine la taille de la richesse future, quelle que soit la forme de cette richesse (matérielle, morale ou spirituelle) par ailleurs. C’est ce que m’inspirent deux textes que propose l’Église catholique à notre méditation ce jour à savoir 1 Rois,12, 26-32 et Marc 8, 1-10.

Après que Yahvé se fut irrité contre Salomon, et après sa mort, Il lui arracha 10 tribus (sur les 12) de son royaume qu’Il mit entre les mains de Jéroboam. Et pourtant, la maison de Jéroboam fut ruinée et exterminée de la face de la terre (1 Rois 13, 34). Alors qu’avec sept pains et quelques petits poissons, Jésus nourrit 4.000 hommes et il en resta encore sept corbeilles (Marc 8, 1-10). Et sa maison ne cesse de s’agrandir tant de siècles après.

Les Écritures indiquent que, pour conserver le pouvoir que Yahvé lui a gracieusement donné, Jéroboam a conçu de détourner le peuple de Yahvé cependant que Jésus s’est inscrit dans une obéissance sans faille jusqu’à sacrifier sa vie pour que le peuple soit toujours avec Dieu.

Le sort de chacun des deux est le résultat de leur conduite à l’égard de Dieu. L’on peut en déduire que la qualité de notre gouvernance spirituelle est déterminante dans notre devenir. Ainsi, :

« … Choisis donc la vie, pour que toi et ta postérité vous viviez, aimant Yahvé ton Dieu, écoutant sa voix, t’attachant à lui … » (Deutéronome 30, 19).

« Si Yahvé ne bâtit la maison, en vain peinent les bâtisseurs ; si Yahvé ne garde la ville, en vain la garde veille » (Psaume 127 (126), 1).

« Heureux l’homme qui (…) se plaît dans la loi de Yahvé, mais murmure sa loi jour et nuit ! Il est comme un arbre planté auprès des cours d’eau ; celui-là portera fruit en son temps et jamais son feuillage ne sèche ; tout ce qu’il fait, réussit (…) Car Yahvé connaît la voie des justes … » (Psaume 1, 1-6).

Vie. Marguerite
Marguerite

1 Rois, 26-32

Jéroboam se dit en lui-même : « Comme sont les choses, le royaume va retourner à la maison de David. Si ce peuple continue de monter au Temple de Yahvé à Jérusalem pour offrir des sacrifices, le cœur du peuple reviendra à son seigneur, Roboam, roi de Juda, et on me tuera. » Après avoir délibéré, il fit deux veaux d’or et dit au peuple : « Assez longtemps vous êtes montés à Jérusalem ! Israël, voici ton Dieu qui t’a fait monter du pays d’Egypte. » Il dressa l’un à Béthel, et le peuple alla en procession devant l’autre jusqu’à Dan. Il établit le temple des hauts lieux et il institua des prêtres pris du commun, qui n’étaient pas fils de Lévi. Jéroboam célébra une fête le huitième mois, le quinzième jour du mois, comme la fête qu’on célébrait en Juda, et il monta à l’autel. Voilà comme il a agi à Béthel, sacrifiant aux veaux qu’il avait faits, et il établit à Béthel les prêtres des hauts lieux, qu’il avait institués.

Marc 8, 1-10

En ces jours-là, comme il y avait de nouveau une foule nombreuse et qu’ils n’avaient pas de quoi manger, il appela à lui ses disciples et leur dit : « J’ai pitié de la foule, car voilà déjà trois jours qu’ils restent auprès de moi et ils n’ont pas de quoi manger. Si je les renvoie à jeun chez eux, ils vont défaillir en route, et il y en a parmi eux qui sont venus de loin. » Ses disciples lui répondirent : « Où prendre de quoi rassasier de pains ces gens, ici, dans un désert ? » Et il leur demandait : « Combien avez-vous de pains » – « Sept », dirent-ils. Et il ordonne à la foule de s’étendre à terre ; et, prenant les sept pains, il rendit grâces, les rompit et il donnait à ses disciples pour les servir, et ils les servirent à la foule. Ils avaient encore quelques petits poissons ; après les avoir bénis, il dit de les servir aussi. Ils mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta les restes des morceaux : sept corbeilles ! Or ils étaient environ 4.000. Et il les renvoya ; Marc 8, 10 et aussitôt, montant dans la barque avec ses disciples, il vint dans la région de Dalmanoutha.

————————

Vous voulez poser des questions ? Vous avez envie de commenter l’article ? Faites-le ci-dessous, s’il vous plaît ! Je vous répondrai avec plaisir.

Vous pouvez partager l’article, à votre guise, notamment au moyen de l’une des icônes situées ci-après ou avant le début de l’article. Je vous en remercie par avance.

Enfin, vous pouvez prendre rendez-vous, si nécessaire, au moyen du formulaire de contact qui se trouve non seulement dans le menu de ce blog, mais encore dans les rubriques « Venir en arbitrage » ou « Venir en médiation ».

Cotonou, le 10 février 2018

Elvire VIGNON, Avocate honoraire, Arbitre et Médiatrice

Centre EV Arbitrage & Médiation, Cotonou, Bénin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s