Dans quel sens, en définitive?

Publié par

Au cours de la messe, malgré le sens, les communiants vont dans tous les sens, recevoir l’eucharistie. Dans le bon sens comme en contresens. Ceux qui sont en contresens ignorent les membres du service d’ordre qui tentent de leur montrer le bon sens. Idem pour la quête. Dans tous les sens.

Dans la rue, les voitures sont garées dans tous les sens. Dans le bon sens comme en contresens. Là, pas de service d’ordre. Les motocyclistes roulent dans tous les sens. Dans le bon sens comme en contresens. Même hors sens, sur les trottoirs. Les piétons bien que dans le bon sens, se serrent pour leur laisser le passage. Sinon, hors de tout sens, ils seront cognés et admonestés, coincés qu’ils sont entre les motocyclistes et les groupes électrogènes installés hors sens et qui leur crachent les fumées au visage.

Dans la rue toujours, une file de voitures attend qu’un conducteur de voiture finisse sa manœuvre, les motocyclistes passent le sens et changent de sens en se glissant en contresens, gênant au passage la manœuvre et la circulation qu’ils croisent.

À la boulangerie, pareil, on passe le sens de la file car on juge non-sens que vous attendiez sagement votre tour dans la file de bon sens.

Hors sens, contre-sens, dans tous les sens. Finalement, plein de faux-sens et de non-sens.

À force de voir les gens et les choses dans tous les sens, savons-nous seulement qu’il existe un bon sens ? Comment alors reconnaître le bon sens ? Comment trouver ou reconnaître le bon sens du développement, du progrès et de la prospérité ? Difficile d’aller dans le même sens, dans ces conditions.

Pourquoi tous ces sens hors sens au risque de dégénérescence et de déliquescence ? Parce que c’est moi d’abord, moi toujours, les autres c’est après quand moi je serai satisfait. En fait, au bout du compte, finalement épuisés par notre désordre, nous ne sommes jamais satisfaits.

Bénin, armoiries
Armoiries du Bénin

Souvenons-nous simplement que notre devise, la devise du Bénin, commence par le mot « Fraternité » cet autre nom de l’amour.

Puissions-nous dire un jour du Bénin « Ici, c’est la fraternité ».

————————

Vous voulez poser des questions ? Vous avez envie de commenter l’article ? Faites-le ci-dessous, s’il vous plaît ! Je vous répondrai avec plaisir.

Vous pouvez partager l’article, à votre guise, notamment au moyen de l’une des icônes situées ci-après ou avant le début de l’article. Je vous en remercie par avance.

Enfin, vous pouvez prendre rendez-vous, si nécessaire, au moyen du formulaire de contact qui se trouve non seulement dans le menu de ce blog, mais encore dans les rubriques « Venir en arbitrage » ou « Venir en médiation ».

Cotonou, le 11 février 2018

Elvire VIGNON, Avocate honoraire, Arbitre et Médiatrice

Centre EV Arbitrage & Médiation, Cotonou, Bénin

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s