La trahison de Judas (Matthieu, 26, 14-25)

Publié par

Le texte de l’évangile de ce mercredi saint, Matthieu 26, 14-25, est en italique ci-dessous.

Alors l’un des Douze, appelé Judas Iscariote, se rendit auprès des grands prêtres et leur dit : « Que voulez-vous me donner, et moi je vous le livrerai ? » Ceux-ci lui versèrent 30 pièces d’argent. Et de ce moment il cherchait une occasion favorable pour le livrer. Commentaire : Les grands prêtres versent 30 sicles à Judas comme s’il avait perdu un esclave encorné par un bœuf (Cf. Exode 21, 32). Aveuglé par l’argent, il ne s’est même pas rendu compte que les grands prêtres réparaient par avance le mal qu’ils feront à Jésus. Nous connaissons la suite … le péché est retombé sur lui (Cf. Actes des apôtres, 1, 18-20). Prière : Seigneur, garde-nous d’avoir l’argent comme maître, garde-nous d’être esclave de l’argent.

Le premier jour des Azymes, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Où veux-tu que nous te préparions de quoi manger la Pâque? » Il dit : « Allez à la ville, chez un tel, et dites-lui : Le Maître te fait dire : Mon temps est proche, c’est chez toi que je vais faire la Pâque avec mes disciples. » Les disciples firent comme Jésus leur avait ordonné et préparèrent la Pâque. Prière : Entre chez nous et installe-toi, Seigneur Jésus ; sois le maître de notre maison ce qui signifie que nous acceptons que ta double loi d’amour  nous gouverne.

Le soir venu, il était à table avec les Douze. Et tandis qu’ils mangeaient, il dit : « En vérité je vous le dis, l’un de vous me livrera. » Fort attristés, ils se mirent chacun à lui dire : « Serait-ce moi, Seigneur? » Il répondit : « Quelqu’un qui a plongé avec moi la main dans le plat, voilà celui qui va me livrer! Le Fils de l’homme s’en va selon qu’il est écrit de lui ; mais malheur à cet homme-là par qui le Fils de l’homme est livré! Mieux eût valu pour cet homme-là de ne pas naître ! » À son tour, Judas, celui qui allait le livrer, lui demanda : « Serait-ce moi, Rabbi » – « Tu l’as dit », répond Jésus. Commentaire : Judas sait que Jésus sait. Prière : Seigneur Jésus, toi qui sais, nous ne pouvons pas te cacher nos mauvaises actions mais nous savons que nous pouvons nous fier à toi pour les éviter car tu nous diras si nous sommes ou non sur une bonne voie.

Bonne Pâque !

————————

Vous voulez poser des questions ? Vous avez envie de commenter l’article ? Faites-le ci-dessous, s’il vous plaît ! Je vous répondrai avec plaisir.

Vous pouvez partager l’article, à votre guise, notamment au moyen de l’une des icônes situées ci-après ou avant le début de l’article. Je vous en remercie par avance.

Enfin, vous pouvez prendre rendez-vous, si nécessaire, au moyen du formulaire de contact qui se trouve non seulement dans le menu de ce blog, mais encore dans les rubriques « Venir en arbitrage » ou « Venir en médiation ».

Cotonou, le 28 mars 2018

Elvire VIGNON, Avocate honoraire, Arbitre et Médiatrice

Centre EV Arbitrage & Médiation, Cotonou, Bénin

Publicités

3 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s